LE COACHING PROFESSIONNEL

Le Coaching professionnel vous aide à réussir le changement

Le cheminement que j’ai pu  observer, chez celles et ceux que j’accompagne – sur des problématiques de management et de relations avec leurs équipes, avec la hiérarchie –  c’est effectivement un changement, mais pas dans le sens d’une hyper-adaptation à leur environnement, plutôt un recentrage sur soi – en quoi la situation extérieure résonne trop fort en soi, d’où provient leur sentiment d’échec professionnel.
Avancer dans la vie en restant en bonne santé physique et mentale implique d’être capable d’opérer des changements; changements qui vont se décliner au niveau de vos valeurs (moteurs de nos ambitions), de vos liens affectifs (mariage, décès, naissance d’’enfants, divorces), de notre environnement matériel (déménagements, achat/vente d’un logement). Ce que vous savez de vous-mêmes, et ce qui compte pour vous lorsque vous avez 20 ans,  change lorsque vous atteignez la trentaine, se modifie encore autour de la quarantaine, et ainsi de  suite – ces « cycles de vie », structurés autour d’une durée de 12-14 ans, ont été amplement étudiés aux USA depuis 40 ans par Levinston et Sheehy, entre autres.

Curieusement, ces théories ont du mal à s’implanter en France, probablement du fait du conservatisme inhérent à notre culture, marquée par la  lente “entrée en dépression” du peuple français, et ce depuis la révolution de 1789… L’histoire de pionniers conquérants qui fonde l’identité américaine a banalisé, chez ce peuple,  les  « nouveaux départs » à  tout âge. Un ami revenu récemment de New-York me disait qu’il avait eu la surprise d’apprendre d’un chauffeur de taxi qu’il avait appris ce métier à 70 ans, et qu’il en avait aujourd’hui 80…  ce chauffeur donnait l’impression d’avoir à peine atteint la soixantaine. Le chauffeur octogénaire l’a conduit à destination en un temps record…

Le coaching professionnel pour guérir de la normopathie

Ce qui incarne vos désirs et votre vision de la réussite   à 20 ans (par ex un certain métier, un certain mode de vie)  peut changer  radicalement 10 ou 15 ans plus tard , lorsqu’ayant atteint certains objectifs,  vous découvrez des aspects différents de la vie, qui éveillent chez vous de nouvelles aspirations.  Si l’on a gardé strictement les mêmes valeurs à 50 ans qu’à 20 ans, il est probable que l’on va vivre une situation de souffrance et/ou de perte d’efficacité, des déceptions en tout cas ….la normalité devient “normopathie”.

J’évoque ici un mouvement beaucoup plus complexe que la  seule trajectoire encore majoritairement  reconnue comme « normale » dans notre société, trajectoire d’une acmé professionnelle (jusque 40/45 ans) et d’un nécessaire  retrait ou déclin à partir de 45 ans,  âge d’une première « mort symbolique», celle de la fin de la jeunesse – il est vrai que pendant des milliers d’années, les hommes n’ont pas dépassé ce « grand âge » de 45 ans, lorsqu’ ils avaient rempli leur dette vis-à-vis de la tribu, en terme de progéniture et de transmission. A l’époque du transhumanisme, où la durée de vie s’allonge considérablement, il est nécessaire de pouvoir inventer de nouvelles trajectoires.

Le coaching professionnel pour surmonter la peur d’être soi

Votre environnement relationnel, professionnel, familial et amical  vous connaît  dans un certain rôle, une certaine « identité”, professionnelle et personnelle.  Ce regard  peut vous emprisonner, bloquer votre aptitude à changer. C’est pourquoi l’accompagnement par un acteur bienveillant et professionnel est nécessaire pour vous donner toutes les chances de réussir cette nouvelle étape de votre vie.L’enjeu pour votre réussite  est  de vous autoriser une trajectoire inédite,  à partir d’une connaissance plus approfondie de vous-même. Parfois, il s’agit de pourvoir se distancier des standards normatifs  (« ce que l’on fait en général à votre âge avec votre parcours et vos compétences »).

Le coaching est un accompagnement permettant d’actualiser votre potentiel,  qui se déploie  au fur et à mesure que vous progressez dans la vie. Souvent, un ou plusieurs échecs indiquent la nécessiter de changer, et pour cela de s’arrêter pour prendre le temps de la réflexion  …

Notre approche systémique du coaching professionnel ; trouver des solutions associant l’individuel et le collectif 

D’une part le coaching professionnel permet au coaché de prendre conscience de la culture d’entreprise  dans laquelle il/elle est immergé, avec les limites, plus ou moins négociables, imposées par cette même culture. D’autre part, les séances de débriefing   qui réunissent le coaché et les acteurs impliqués dans la demande  initiale (RRH, hiérarchie, opérationnels) permettent un travail sur les relations dysfonctionnelles, grâce au questionnement du coach, acteur neutre et extérieur au système. Le coaching peut révéler certains dysfonctionnements organisationnels touchant directement la personne du coaché, le plus souvent un rattachement hiérarchique mal adapté, ou bien la nécessité de  formuler autrement le positionnement du coaché,  dans l’organigramme de l’entreprise ou dans un nouveau projet professionnel.